Ouverture de la précommande !

Voilà, c’est le grand moment, la précommande de Tueurs d’anges est ouverte, et je ne stresse pas du tout, c’est pas vrai. Ou alors un tout petit peu. OK, oui, beaucoup, j’avoue. C’est mon plus vieux bébé que je vais laisser s’envoler, et j’ai encore du mal à me dire que, ça y est, j’en ai fini avec ce roman et qu’il est temps qu’il fasse sa vie.

>> Découvrez la genèse de Tueurs d’anges !

Voici donc les infos pour précommander le livre :

Le résumé 

TOWN – 1
Un jour de janvier, un cataclysme sans précédent décime la quasi-totalité de l’humanité en quelques secondes. Les survivants doivent affronter par la suite toute l’hostilité de la planète ravagée, les fous dangereux sillonnant les routes… et les hordes d’anges descendus du Ciel pour les exterminer. Le tout sous des coups lancinants frappés à la Grande Horloge de l’Apocalypse. Douze coups, six cents jours, à la fin desquels la réalité telle que nous la connaissons disparaîtra.
À travers le chaos, Ana part à la recherche d’un refuge où se terrer quand la fin viendra. Elle rencontre alors Élias, un clairvoyant qui s’est donné une mission : tuer un maximum d’anges, pour sa propre survie et celle de ses compagnons d’infortune.

Tueurs d’anges est le premier tome d’une série de quatre romans, intitulée TOWN, qui oscillent entre pré et post-apo, fantastique, urban fantasy et ésotérique. Tueurs d’anges peut se lire tout seul : il vous manquera un certain nombre d’éléments de compréhension, de révélations (et à mon sens, vous passerez à côté d’Oracles, le second tome, ce qui est vraiment dommage !), mais l’histoire se tient parfaitement.

Les trois autres tomes suivront au rythme d’un livre tous les trimestres. Vous pouvez d’ors et déjà découvrir le premier chapitre du livre sur Wattpad.

>> Tous les billets à propos de Tueurs d’anges

La précommande s’arrête le 8 décembre 2017.

L’édition papier

Où ? Sur Tictail
Combien ? 19 €, 254 pages
Quand ? Expédition prévue à partir du 5 décembre 2017

Vous pouvez précommander le livre papier directement dans ma boutique Tictail. N’oubliez pas de préciser un nom si vous souhaitez une dédicace (pas de nom = pas de dédicace, pour des raisons d’organisation). Si vous voulez payer autrement que par Paypal (par chèque, par exemple), contactez-moi ! Vous recevrez votre livre début décembre, à temps pour Noël (la date exacte sera communiquée d’ici là). Quand la précommande sera terminée, le livre sera disponible dans ma boutique, mais aussi sur Lulu et sur Amazon (où il sera plus avantageux pour vous de commander, en raison des frais d’envoi).

L’édition numérique

Il n’y aura pas d’édition numérique de ce livre. Pour en connaître les raisons, vous pouvez lire ce billet.

Service de presse

Il sera possible de recevoir des SP papier (deux exemplaires sont prévus à cet effet), je ferai un appel pour celles & ceux qui souhaitent chroniquer le livre (cet appel se fera sur Facebook pour cette fois, je changerai de site au prochain livre). La condition pour recevoir ce livre : publiez votre avis avant la fin de la précommande, c’est-à-dire avant le mois de décembre.

Je propose aussi des SP numériques : pour cela, contactez-moi ! (par email ou par mp). Il sera aussi possible d’en faire la demande via le site SimPlement. Il n’y a pas de délai particulier pour les SP numériques mais bien entendu, ce serait parfait avant décembre 🙂

Merci de noter que les SP numériques sont identifiés, pour éviter les piratages.

Autre chose ?

Comme prévu, Tueurs d’anges sera publié sur Wattpad, tout simplement parce qu’une version précédente y était publiée (en 2015), et que j’ai promis de le remettre. La publication commencera dès que celle d’Elisabeta prendra fin, donc d’ici novembre. Le rythme sera d’un chapitre par semaine jusqu’à la parution du livre (le 8 décembre), puis de deux chapitres par semaine ensuite.

Autrement, si vous avez des questions, n’hésitez pas ! N’oubliez pas de parler de Tueurs d’anges autour de vous, surtout si vous l’avez déjà lu ou si vous aviez suivi l’aventure sur Wattpad. Merci à vous ! ^o^

Liens

– Tueurs d’anges sur Wattpad
– Précommander le livre papier sur Tictail

La couverture de Tueurs d’anges !

La voilà, elle est toute neuve, elle est toute belle, voici la couverture de Tueurs d’anges !

L’illustration et la maquette ont été réalisées par Xavier Collette, qui s’occupera de toutes les couvertures de la série. Je ne sais pas si elle vous plaît (j’espère que si !), mais de mon côté, je peux vous dire que je la trouve parfaite : elle correspond en tout point au roman, avec ses couleurs, son atmosphère mi-apocalyptique mi-mystique, sa mystérieuse tour, les motifs magiques qui se déploient autour du titre… Bref, elle en jette pas mal.

 

Un petit mot sur les couvertures, d’ailleurs :

La toute première couverture
La toute première couverture

J’avais prévu de m’en occuper moi-même, en fait. Au départ, je voulais décliner celle que j’avais faite pour Tueurs d’anges quand j’ai publié la première version du roman sur Wattpad, mais mes compétences et mes moyens sont limités, sans compter qu’il y avait trois autres couvertures à faire… Je ne savais pas trop comment.

Plus tard, j’ai bidouillé un petit quelque chose que je trouvais sympa, une grande image en noir et blanc représentant la magie de mon monde, découpée en quatre parties. Mais plus le temps passait et plus je trouvais que ces images, si classes, ne pouvaient pas convenir : trop abstraites, et surtout pas assez différentiables les unes des autres.

 

Donc retour à la case départ. En fin de compte, mon chéri avait fait une superbe couverture pour mon précédent roman, Elisabeta, donc pourquoi ne pas lui demander une seconde fois… Et voilà le travail ! J’avoue avoir hâte qu’on s’occupe des suivantes (surtout celle d’Oracles et de Passeurs), mais chaque chose en son temps. Je ne manquerai pas de vous les montrer le moment venu, de toute façon 🙂

 

A propos de la publication de Tueurs d’anges 

On arrive tout doucement à la fin du boulot : le texte est entre les mains des relectrices, j’attends leurs retours et pourrai ensuite m’attaquer à la maquette du livre. Je ne connais pas encore les dates mais sachez que la précommande s’ouvrira vers mi ou fin octobre pour une livraison garantie mi-décembre, pile à temps pour offrir le livre à Noël ! Restez dans le coin pour connaître les dates et les modalités…

La genèse de Tueurs d’anges

Initialement publié sur mon site personnel Onirography

Voici un (long) billet à propos de Tueurs d’anges et par extension, de TOWN

C’est parti pour un petit voyage dans le temps…

Au commencement, il y a…

2001, MC Solaar, grand poète de mon cœur, sort Solaar pleure et c’est un peu une révélation. J’ai passé mon enfance à kiffer Bouge de là et Caroline et cette espèce de tournant mystique dans Solaar pleure m’a beaucoup plu. Aujourd’hui encore, je connais la chanson par cœur (héhé, ouais) et j’aime toujours autant le clip.

En même temps, je suis avec assiduité la parution du manga Angel Sanctuary de Kaori Yuki, l’une de mes séries préférées. J’ai énormément d’admiration pour Yuki et pour cette énorme fresque angélique qui m’a appris non seulement à affiner mon trait (c’était l’époque où j’apprenais à dessiner, je le faisais avec des mangas), mais qui m’a aussi donné une leçon sur la création d’une histoire : tu fais ce que tu veux. Tu veux traiter des anges et des démons, et faire intervenir Dieu ? Fais-le. Tu veux changer le genre, l’apparence et l’incarnation de tes personnages ? Fais-le. Possiblement ma Première Règle, à suivre à toutes les étapes de l’écriture : just do it.

En même temps, j’étais en classe de première et dans mon lycée, nous avions un cours d’initiation à la philo. Deux heures par semaine avec un prof horrible qui traînait une réputation d’obsédé et qui nous parlait d’amour (c’était le thème). Le livre de référence de cette année-là, c’était Le Banquet de Platon. En fait, j’adorais ces deux heures parce que je passais mon temps à discuter avec les copains mais aussi parce que le livre traitait, via le discours d’Aristophane, de la créature androgyne, celle que Zeus a séparé en deux et qui passent leur vie à chercher de se retrouver. La même chose qu’Adam et Lilith… À l’époque, Lilith, c’était comme ça qu’on m’appelait (ouais, le nom du Chat qui avait peur des ombres ne vient pas de nulle part). Je m’étais donc passionnée pour Le Banquet pour cette raison. Pourtant, avec le temps, c’est bien la figure de l’androgyne séparé en deux qui est restée dans mes histoires ; la gémellité, les âmes sœurs séparées qui ne se retrouvent jamais… Le thème de Fêlures, et sans doute le thème de l’intégralité de mes histoires (qui sont toutes reliées, je le rappelle).

Bref, vous secouez tout ça, et vous avez un début d’histoire.

Anciennes versions écrites dans des cahiers & dossiers regroupant d’autres versions, ainsi que des notes et des chronologies + Le Banquet

Continuer la lecture de « La genèse de Tueurs d’anges »